Saison 2024

La programmation 2024 arrivera bientôt...encore un peu de patience...

Saison 2023

Vous trouverez ci-dessous la programmation 2023

Laurent Page
(31 mars - 12 avril)

Laurent Page était un artiste prolifique créant à partir de projets personnels ou de 

commandes. Exprimant sans cesse la dignité de l'homme, il ne faisait rien sans raison, sans 

convictions profondes. 

La religion et l'ouverture aux autres ont pris une place importante, voire essentielle dans son œuvre, comme dans sa vie. Disparu en 2007, l'artiste aimait partager son amour de l'art et ses connaissances. Il a ainsi formé des ébénistes et créé l'atelier de Saint-Liguaire "Autour de la sculpture", ouvert à tous. 

Chantal Gadreau,  Véronique Thévennoux
(14 - 26 avril - présentation 1/2)


Ils sont tous les 4 artistes et font partie de l'équipe des Amis du Four Pontet pour faire vivre ce lieu magique en proposant de mars à octobre des expositions de qualité. Pastels, collages et sculptures, ils ont choisi de mettre en lumière leurs créations pour partager leurs œuvres au grand public.

Chantal Gadreau, pastelliste travaille pour capter au plus vite la lumière, élément important dans ses tableaux. Elle présente son univers où la couleur est reine, sans être trop agressive.

Véronique Thévennoux, suite à sa rencontre avec un artiste africain, Mustapha Dimé, est émerveillée par la beauté de ces outils anciens. Elle offre un univers dont la simplicité des matériaux surprend, bois, vieux métaux, grillages et ficelles, et dont la poésie et la légèreté des réalisations enchantent.



Catherine Saunier,  Thierry Larrat
(14 - 26 avril - présentation 2/2)


Catherine Saunier est pastelliste avec l'imaginaire qui se révèle et peut aller à la fin vers l'abstraction. Elle travaille pour le plaisir des yeux avec des couleurs chaudes et fluides ou des flous très fantasmagoriques. Depuis peu, elle manie les collages plein de subtilité, de finesse et de féminité.


Thierry Larrat
, sculpteur. La palette graphique et les logiciels informatiques dédiés à son 

métier ont laissé la place à cette formidable sensation de toucher le réel, caresser le bois 

travailler le fer rouillé pour marier ces deux matières et leur donner un autre regard, une 

nouvelle vie ! Ses sculptures vont parfois au-delà du figuratif pour laisser place à l’imaginaire et au chemin du sensoriel. 





Jean-Claude Callaud et Caroline Pelletier
(28 avril - 10 mai)

Jean-Claude Callaud
affectionne la plasticité de l'argile et le silence dans son travail mêlé 

des chants de la nature. Le modelage est un art singulier, qui par ses déchirures exprime aussi les choses de l'intérieur restituant et ainsi une histoire des émotions personnelles.

Caroline Pelletier

Des fées et de lutins, parfois de moments magiques. L'artiste désire juste faire rêver ou 

sourire, parfois les deux en même temps.

Nathalie Soulet et Nathalie Soulet
(12 - 24 mai)


Nathalie Soulet (peintre)

Passionnée par Claude Monet et son style impressionniste, elle travaille selon son inspiration, elle peint la nature en donnant douceur et sincérité, couleurs et réalité. Elle anime des conférences sur ce grand peintre qu'elle admire depuis longtemps.
 

Nathalie Soulet (scuplteur) 

A partir de modèles vivants, sa principale source d’inspiration, et l’émotion que lui procure une pose, elle réalise des portraits, des nues en terre cuite et patinée et parfois en résine. La terre lui permet d’aiguiser son regard, de voir les pleins et les vides d’un sujet. Depuis quelques temps elle s’attaque également aux animaux. La symbolique de la terre est importante pour elle dans le sens enracinement et sûrement liée à son vécu personnel. Et le côté aérien et ouvert de ses têtes sculptées évoquent les songes, la pensée, l’inconscient, l’imaginaire comme si sa tête était dans le ciel ! 




Corinne Delfosse et Pierre Claret (26 mai - 7 juin)


Corinne Delfosse aime explorer les genres, le dessin, la peinture, l’argile et la résine. Depuis peu dans la région, ses sculptures dévoilent sa sensibilité sous des formes interpellantes et ancrées dans sa propre réalité du monde.

Derrière les visages et les corps qu’il peint, c’est le questionnement de Pierre Claret sur les sentiments qui façonnent notre quotidien. Les lignes sont souvent élancées puis soudainement incisives, les couleurs sont chaudes puis froides, mélange subtil qui vient interroger le spectateur sur ses propres émotions. Ses peintures sont à son image, pleines de mélancolie et de rêve.





Ana Uribe et Bernard Salmon (9 - 21 juin)


Ana Uribe Franco-colombienne est art-thérapeute et s’inspire de la nature, du bocage, de la forêt, des éléments, de l’eau. Elle peint avec des matériaux naturels qu’elle recycle autant qu’elle le peut et réalise ses propres pigments pour peindre ses tableaux. Elle est aussi artiste-militante en combattant l’injustice en Colombie et la femme dans ses œuvres est représentée avec poésie ou réalisme.

Bernard Salmon céramiste, potier, venu des Deux-Sèvres, et baigné depuis toujours dans le monde artistique, influencé par les peintures et les sculptures de sa mère. Ses pièces uniques sont façonnées dans du grès, de la porcelaine, de la faïence, et confectionnées par la technique raku, qu’il affectionne particulièrement. « On ne sait jamais ce qui va sortir. C’est toujours un peu magique », évoque-t-il. 





Dany Masson, Maryvonne Lorgeré et  

Pierre Martello (23 juin - 5 juillet)


Dany Masson a repris le dessin après avoir peint l’aquarelle et travaille avec une superposition de glacis qui donne le chatoiement de la couleur, la profondeur avec des lignes qui rapprochent l’homme et la nature. Ses œuvres, où se mêlent finesse et sensibilité, sont réalisées majoritairement d’après nature, huile ou pastel, ou dessins à l’encre de Chine et acrylique.

Maryvonne Lorgeré a débuté par le dessin d’illustration, puis elle a sculpté le bois et le calcaire. Ses œuvres sont abstraites, cubiques ou bien figuratives par la représentation de corps féminins empreints de sensualité. La détection du veinage de la matière, des colorations et le travail sur l’épaisseur du marbre en font des œuvres très abouties.

Pierre Martello au fil de ses voyages nous présente un éventail de photos en noir et blanc, avec des portraits qui dégagent une profonde sensibilité, des instants de vie capturés et un travail de l’abstrait avec des formes qui gardent une particulière vivacité.



Claire Crétu, Eva Czaplicki et Capton (7 - 9 juillet) 


Claire Crétu par la magie de sa création parvient dans ses sculptures à donner une impression de vie et de mouvement à des animaux symboles de liberté. Dans notre monde actuel, où la plupart des animaux sauvages sont en voie de disparition, son art est donc un moyen touchant de sensibiliser les hommes sur cette beauté animale en péril.https://www.clairecretu.fr/

Eva Czaplicki nous propose ses sculptures figuratives, oniriques, poétiques et dérangeantes, portant en leur sein l’ambivalence inhérente à la personnalité de l’artiste. Si l’argile est sa jumelle, le bronze est l’amie prodigieuse.https://www.eva-czaplicki.com/

Capton, peintre est un véritable sculpteur de lumière. L’artiste manie technique, matière et couleurs, il les sublime pour créer une œuvre profonde et illustre ainsi le monde animalier avec une puissance rare. Ses oeuvres nous font réfléchir sur la lutte pour le pouvoir, l’exploitation voire de l’asservissement dans les sociétés humaines et envers la Nature.https://www.capton.art/

May, Joe Beaubeau Dureux et Claude Lahaye (28 juillet - 9 août) 

May peint depuis 4 ans et a découvert une attirance pour la peinture, qui a pris de plus en plus de place dans sa vie. Après avoir exprimé par la grâce de son corps l'art difficile de la danse classique, May a trouvé une autre illustration artistique par la peinture. Son talent et son imagination ont pris le relais, pour nous emmener dans des paysages aux couleurs subtiles ou flamboyantes.

Joe Beaubeau Dureux exprime dans sa peinture et ses gravures un questionnement sur le monde et ses origines. Son œuvre intimiste a toujours un lien avec la nature et particulièrement avec les arbres. Ceux-ci ont une personnalité et nous regardent à travers des marques d'inspiration africaine ou imaginaire.

Claude Lahaye sculpte depuis une douzaine d'années dans des matières aussi diverses que le granit, le calcaire, le marbre ou le bois. Inspiré par l'Afrique et ses masques, il présente des œuvres hétéroclites où Néfertiti côtoie Quasimodo sous le regard de Rabelais ou de Bouddha. Un écureuil, un taureau, un éléphant en granit ou en bois représentent la faune à côté de sculptures aux formes stylisées qui débrident l'imagination.

Philippe Picaud et Colin Underhay
(11 - 23 août) 

Après avoir suivi des études sur modèles vivants à Paris, Philippe Picaud, diplômé de l’école des Arts Décoratifs suit un Master en Design à Syracuse University (état de New-York). Après une belle carrière professionnelle au sein de plusieurs grandes entreprises internationales, il continue à travailler sur le corps humain accompagné d’artistes partout où il voyage. Désormais installé près de La Rochelle, il se consacre au dessin en participant à des séances de modèle vivant au sein de l’association culturelle artistique Gaspart. Le corps vivant est, pour Philippe Picaud, un support dont il cherche à traduire l’expression. Il aime à exacerber le caractère formel du modèle. C'est "l'intelligence" de la main qu'il aime à mettre en avant. Elle définit l'émotion qui émane du dessin. https://www.picaudphilippe.fr/

La passion de Colin Underhay pour la sculpture a commencé avec le design dans les années 80 au Maidstone College of Art, en Angleterre. En 2007, il abandonne son emploi pour devenir sculpteur à plein temps. Il travaille, enseigne la sculpture et il a exposé au Royaume-Uni, en Bulgarie et en Allemagne. Actuellement installé en Vendée, il travaille avec différents matériaux et se focalise sur la sculpture figurative en argile. Le processus de fabrication de la sculpture est sans cesse fascinant, stimulant et source de challenge.
https://www.colins.studio 

Paulove et Emmanuel Cascail
(25 août - 6 septembre) 

Duo d'artistes au féminin, Paulove et Emmanuelle Cascail vous accueillent pour leur exposition intitulée "Dés.équilibres".

Paulove s’est approprié la technique des maitres anciens et puise son inspiration dans ses racines à la fois lointaines et orientales, mais aussi dans ses souvenirs de voyage au pourtour des rivages méditerranéens. Des huiles avec des lumières offrant un nouveau sentiment d'esthétique échappant au réel et offrant un certain trouble. Elle vient transmettre aux gens, ses souvenirs inconscient et réalité.

Emmanuelle Cascail porte une attention méticuleuse au végétal. Son travail, avec et pour la nature, se veut être un éloge à la lenteur, à la contemplation, pour résister à l’emballement de la société et donner à voir le végétal tel qu’il est, non pas comme une nature morte mais comme un portrait. Un individu singulier.

Marie C et Eric Vanel
 (8 -20 septembre) 
 

Venue presque par hasard à la peinture, Marie C peint depuis quelques années… La peinture est une réelle passion, un besoin viscéral qui ne peut s’arrêter. Chaque tableau est un univers clos, un paysage inconnu, fait de rêves, de la lueur de l’instinct et de désirs cachés. Au début uniquement à l’acrylique, elle utilise maintenant l’huile une vraie découverte, Une véritable évasion pour elle.

www.marielami.com

Après une formation par des sculpteurs reconnus au niveau international et avec une carrière d’ingénieur, Éric Vanel a apprivoisé les contraintes techniques du bronze et de la résine en capturant sa fascination pour le langage du corps humain. Ses sculptures figuratives nous emportent aux frontières entre le réel et l’imaginaire, le spectateur est le témoin d’une présence, d’un fragment de vie empreint de mystère, qui entrent en résonance avec son propre parcours : la rencontre entre détermination, sensibilité et audace. Éric Vanel a exposé son travail remarquable dans plusieurs galeries artistiques et collections privées avec des grands prix dans des concours et salons en France et à l’étranger .

L’artiste prépare un livre pour présenter son travail de sculpture et le processus de création de ses œuvres. Parution fin 2023.

https://fr.ericvanel.com/ 

 Œuvres primées du 35ème Festival International de Peinture 

(23, 24, 30 et 31 septembre)


Partenaire de Magné Animation pour l'organisation du 35e Festival International de Peinture 2023, l'association des Amis du Four Pontet accueille pendant 2 week-ends les œuvres primées à l'issue de ces 3 jours pleins de couleurs. Venez découvrir ou revoir le travail artistique qui durant cet événement ont pu vous enchanter. Le Four Pontet sera ouvert de 14 à 18 heures et c'est gratuit !

Hommage à Jean Claude Daroux
(5 - 18 octobre)

Artiste graveur et peintre, Jean-Claude Daroux était la cheville œuvrière du Four Pontet. La municipalité de l’époque lui a confié un jour les clés du Four Pontet pour redonner vie à cette ancienne poterie pendant près de 20 ans, avec toujours cette folle envie du partage culturel. Grâce à lui, l'espace du Four Pontet est devenu aujourd'hui ce lieu d'exposition artistique incontournable prisé par une multitude d'artistes dans le niortais et bien au-delà de la commune de Magné. Il disait qu'il était fier que sa route tracée puisse aujourd'hui se poursuivre avec la volonté d'ouvrir les portes de la culture artistique au grand public. Il avait soigneusement préparé son exposition au Four Pontet pour la reporter en début de saison 2023… Décédé en début d’année, son exposition qui sera la dernière de la saison se tiendra du 6 au 18 octobre et sera le cadeau qu'il laisse aujourd'hui au monde artistique et au grand public.

23, 24, 30 et 31 septembre - Œuvres primées du 35ème Festival International de Peinture
Vendredi 5 -> 18 octobre - Hommage à Jean-Claude Daroux


Saison 2022

4 au 16 novembre 2022 - Christelle Chanabaud, Shiwey et Corinne Alexandre

Christelle Chanabaud

Autodidacte, grâce à ses rencontres avec artistes et sculpteurs, elle s’est découvert une attirance pour les matières composites, lui permettant d’enfin donner corps à son univers attachant. À travers ses sculptures originales, l’alchimie de la couleur et de l’épuration au possible des formes, l’artiste laisse parler la sensualité des courbes, explorant des sentiments qui se livrent en toute simplicité.

Shiwey

Née à Shanghai où elle a étudié son art, elle est diplômée de l’Académie des Beaux-Arts à Shanghai. Grande artiste calligraphe elle présente également des peintures chinoises.

Corinne Alexandre

Ses gravures marient à la fois la vivacité des couleurs dans des thèmes libres et sensuels. L'art de l'estampe conjugue à la fois le travail de 3 matériaux : le métal, l'encre et le papier. "Mes estampes peuvent être intenses ou légères, narratives ou secrètes, mais seront je l'espère, le prologue d'une histoire qu'il vous appartiendra d'écrire."

 21 octobre au 2 novembre 2022 - Claude Bertrand et An-Yu Liao

Claude Bertrand

Son œuvre se caractérise par la rondeur et la féminité en même temps puissante et délicate avec certaines surfaces brutes qui sont pour lui une beauté vivante qu’il veut préserver et utiliser dans un contraste avec les parties très polies. Il a même l'audace de proposer à certains de ses élèves stagiaires d'exposer avec lui. Il a déjà installé ses œuvres au Four Pontet il y a quelques années avec une sculpture monumentale installée à l'extérieur donnant ainsi une dimension particulière au bâtiment.

An-Yu Liao

"Je vis la peinture comme un jeu à l’infini. Les couleurs me font vibrer. J’aimerais partager d la joie et de la paix. Je peins mes rencontres je peins là où je me sens bien." A moins de 40 ans, cette artiste née et formée dans l’île de Taïwan a déjà produit une œuvre considérable récompensée par de nombreuses distinctions. Elle compose sur ses toiles des paysages de campagne, des sujets au détour d’une rivière, de cabanes de pêcheurs, de barques du marais… Elle peint avec une riche palette de couleurs. Ses toiles sont lumineuses et surprenantes.

9 au 21 septembre 2022 - Tony Jandard, Catherine Audonet et Jean-Pierre Constant

Tony Jandard

Il réalise des dessins au crayon et mine de plomb avec une grande précision et une analyse de la lumière qui donne à ses œuvres un charme et une profondeur souvent reconnus lors de nombreux concours dans toute la France. 

Après une jeunesse passée dans le Marais et un bac d’arts plastiques en poche, il s’engage dans une carrière d’infographiste dans la publicité. Il travaille, depuis 1993, à Saint-Maixent-l’École. 

C’est durant ses temps de liberté qu’il s’adonne à sa passion : le dessin. Il a baigné dedans toute son enfance à travers la pratique de son père et ses propres expériences artistiques.

Catherine Audonnet

Des beaux-arts, modèles vivants, en passant par l'aquarelle, elle s'est formée une bonne renommée puis s'est passionnée pour réaliser des œuvres en "papier maché", poncés et peints offrant ainsi au public des personnages dans des postures gestuelles, aériennes et vives et avec une certaine émotion.

Jean-Pierre Constant

De l’industrie à la création artistique, il peut n’y avoir qu’un pas. Après une activité professionnelle pour laquelle il était chargé de maintenance industrielle, en particulier sur les machines et outils, il sait aujourd'hui extraire du métal toute une sensibilité qui va droit au cœur. 

Le résultat de sa création affirme l’importance du mouvement, du geste et de l’élan des sculptures. Et si celles-ci provoquent une réaction, une émotion, un plaisir, alors, comme le veut l’essence de l’art, le but est atteint.

Philippe Beun et Corinne Durand (29 avril - 11 mai)

Philippe Beun pratique son art dans des techniques différentes en ne recherchant que l’essentiel dans ces sujets qui restent toutefois très figuratifs. Ses tableaux deviennent des morceaux de nature qui se prolongent au-delà du cadre.
Corinne Durand, jeune artiste sculpteure plein de promesse, elle taille directe sur bois et pierre. Il s'agit de sa première exposition.

Benoit Guérin, Fred et Odile Triaud (13 mai - 25 mai) 

Benoit Guérin définit l'abstraction comme un meilleur terrain de jeu pour son expression artistique. Il aborde son processus de création avec un sentiment d'urgence, produisant, effaçant, puis recommençant, recyclant souvent ses toiles.   

Fred
donne libre cours à l’objectif de son appareil, comme la continuité de mon regard, et révèle toute la richesse et la complexité de la nature humaine qu'il souhaite ainsi magnifier. Tel un artisan de la lumière, ce sont ces instants de vie, guidés par ces émotions, qu'il immortalise par l’image.

Odile Triaud - Sculpteure en taille directe. La forme de la pierre la guide au départ, puis elle se laisse porter par mon inspiration. Des visages, des nus aux lignes épurées qui apportent, par leur représentation, sobriété et pureté. Des œuvres parfois proches de l’art primitif.

12 graveurs exposent à la Chapelle Sainte-Macrine du 26 mai au 8 juin.

À l'initiative de Jean-Claude Daroux graveur à Magné, cette exposition d'artistes sera aussi l'occasion de souligner la 10e fête de l'estampe le 26 mai. Cette fête consacrée à la gravure, la lithographie, la sérigraphie ou encore les procédés numériques est un moment privilégié pour fêter l’estampe sous toutes ses formes.


Marie Rohaut-Fleck et Nathalie Dentin (27 mai - 8 juin)

Marie Rohaut-Fleck
n'a aucune technique reconnue par les codes classiques, elle imagine, se documente, aime travailler les matières, mélanger, structurer, étirer la peinture, jouer avec l’imaginaire et raconter une histoire parfois jusqu'à s’immerger pour en sortir une émotion, une parole, et le faire partager... 

Elle choisit ses sujets là où son regard se pose, là où l'émotion lui parle.
Nathalie Dentin : chanteuse lyrique, comédienne, metteur en scène et professeure d’enseignement artistique de profession, elle est depuis toujours attirée par tous les univers artistiques. 
Elle aime observer, mettre en scène et façonner la beauté des corps, m’inspirer des contes pour créer un univers poétique.
Grâce au confinement, les mains dans la terre, elle a pu laisser libre cours à son imagination et créer à volonté. 
L’association des Amis du Four Pontet et de la Culture m’offre aujourd’hui l’occasion d’une toute première exposition.